Aimer Noël

file000560466351Tous les magasins regorgent de sons, de lumières, de dorures, de consommations, de menus de réveillon, d’idées de cadeaux pour toute la famille et les amis.

Aimer Noël, pour certains c’est l’évidence même : les petites cachotteries que l’on devine autour de soi, les surprises, les yeux plein d’étoiles des enfants, préparer la décoration de la maison, le sapin, la lettre au Père Noël, les petits plats dans les grands, l’excitation des uns et la joie de l’enfance retrouvée des autres. On évite d’être trop curieux de peur d’éventer certains préparatifs, on ne pose pas trop de questions, on ne s’achète pas certaines choses, dès fois que… On aime Noël parce qu’on y retrouve ceux qu’on aime tous réunis pour une fois ou à chaque fois, parce qu’on ose inviter l’esseulé(e) et on est bien content de rendre une personne de plus heureuse. On aime Noël pour faire plaisir, pour rassembler, pour être heureux ensemble, pour partager, pour rire et se réchauffer et aussi parce que l’on sait que tout va passer très vite.

Aimer Noël ou pas. Pour beaucoup c’est aussi une rengaine, une fête obligatoire, c’est supporter certains membres de sa famille avec qui on n’a aucune affinité, faire des cadeaux banals parce qu’on n’a pas d’idée ou pas d’argent à dépenser pour des futilités. Et puis, toute cette nourriture et ces boissons à foison, bonne ou mauvaise qualité, parce qu’il faut bien faire un réveillon digne de ce nom. Quelques fois, c’est aussi un anniversaire aux mauvais souvenirs auxquels on ne veut plus penser. Ce satané Noël nous ramène à la surface peine et dispute. Les mauvaises nouvelles et les drames ne choisissent pas leur moment.

Aimer Noël pourtant. Parce que de toute façon on ne peut pas y échapper, alors autant se choisir le meilleur. C’est peut-être le moment d’envoyer tout le monde balader pour se faire un Noël à soi et se dire que non, cette année, on a décidé de partir au soleil avec ses enfants, de découvrir l’Islande avec des copains, de rester au coin du feu, d’aller voir un spectacle, de se regarder un DVD, d’aller au lit tôt, déguster une douzaine d’huîtres et un petit blanc et c’est tout. Demain est un autre jour. Et si l’on décide de vivre ce Noël autrement que tous les autres que l’on a subit, demain sera le premier pas vers un peu de liberté gagnée sur la monotonie et la fierté de s’être offert notre bonheur.

Aimer Noël. Qui que nous soyons et quel que soit notre Noël, notre vie est faite pour la moitié par notre génétique, un peu par les quelques éléments du destin indépendants de notre volonté et tout le reste par le regard que nous portons sur ce qui vient à nous, bon ou mauvais. Vous ne pouvez pas lutter c’est scientifique. Alors décidez que ce Noël sera différent de tous les autres. Pourquoi ne pas commencer dès maintenant et vous dire que ce jour sera un jour comme les autres, autant dire un jour différent de tous les autres.

Aimer Noël parce que c’est notre vie et que nous n’en avons pas d’autres.

Très jolis Noëls à tous, quel que soit votre choix, prenez soin de vous et ouvrez grand les yeux.

Je veux recevoir 16 idées pour sortir mes rêves du bocal et ouvrir la porte à ma part de rêve enfoui sous le quotidien.

 

* indicates required