La limite d’âge des rêves

Vos rêves ont-ils une limite d’âge ? C’est quoi la jeunesse pour vous ?  Avoir un corps lisse et musclé ? Ne jamais être fatigué(e) ? Etre toujours amoureu(se)x ? Etre passionné par une cause ou par une activité ? Vous avez remarqué en vous disant cela que l’on ne pense pas à ce que nous avons dans la tête. Notre caboche,  notre tête de mule, celle qui contient  notre cerveau et notre jeunesse aussi.

Cette magnifique cervelle conserve ces cellules que l’on appelle grises mais qui contiennent tout ce que nous sommes. Cette partie de notre anatomie où nous concentrons tout notre être, nos pensées, nos espoirs, nos déceptions, nos joies, nos souvenirs, nos envies, nos désirs, nos rêves. Cette petite boîte posée sur notre cou qui fourmille sans cesse et ne s’arrête jamais de travailler.

Les cellules à l’intérieur de notre boîte crânienne, nos neurones, nos cellules grises sont-elles vraiment grises ? Avez-vous une autre couleur en tête ? Le rose de votre enfance, le violet ou le rouge de votre adolescence ? Un bleu profond peut-être ou un jaune fluo ? Vous n’avez pas choisi une couleur passe partout. Vous l’avez toujours en tête. La couleur qui domine est celle de votre jeunesse et peut être même celle de vos rêves.

Fermez les yeux. Oubliez votre corps. Qu’avez-vous dans la tête ? Vos rêves et vos pensées vous mènent à l’âge que vous avez vraiment, celui que vous n’avez jamais quitté. Qu’importe le temps qui passe et la vie qui nous ballotte de tous côtés. Sans réfléchir, là, maintenant, tout de suite. Tout est intact. La fille ou le garçon que vous étiez est encore dans vos cellules quel que soit leur couleur. Vous pouvez vous habiller en adulte raisonnable ou rangé. Au fond de vous, vous savez que rien n’a changé. Passions, idées, rêves. Ils sont tous là.

Nous avons beau passer les années. Si nous avons la chance d’avoir des amis depuis longtemps ou si nous sommes à l’écoute de nous-mêmes, nous le savons. Il suffit d’une conversation, d’un événement familial, d’un souvenir qui rejaillit et nos cellules nous le rappellent. Nous avons évolué, nous sommes plus sereins, nous nous connaissons mieux, nous avons appris de nos échecs. Pourtant qui que nous soyons et quel que soit notre vie d’adulte, notre couleur et nos cellules sont les mêmes.

En se regardant bien en face, à l’intérieur, tous, nous avons 20 ans dans notre tête et dans toutes nos cellules, notre jeunesse est toujours là, c’est comme çà et c’est une chance. Ne la laissez pas passer …

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve. Antoine de Saint-Exupéry.

Prenez soin de vous et de vos rêves.

Merci d’être là et de faire vivre La lanterne de papier.

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager en transmettant le lien suivant : https://lalanternedepapier.com/se-donner-une-couleur-unique/

Si quelqu’un vous l’a envoyé, vous pouvez vous inscrire à la lettre par ici et recevoir les prochaines publications.

 

A très bientôt

Christine