On n’apprivoise pas la chance

Il y a longtemps, mes parents m’ont offert pour mon anniversaire un livre sur la vie de Romy Schneider. A l’époque de mon adolescence, elle était mon idole et même plus tard, elle est restée un modèle pour moi. Elle incarnait le courage, la force et la passion. C’était des qualités pour moi indispensables pour vivre une vie  intéressante. C’est ce que je pense encore aujourd’hui. 

Si je vous parle de cette époque c’est parce que je me suis toujours souvenue d’une citation de Romy Schneider.  Il y a quelques jours, cette phrase m’est revenue à la mémoire. Même si je ne retrouve plus ce livre, j’ai toujours gardée dans un coin de ma tête les mots que voici :

On n’apprivoise pas la chance. On s’en empare et on la conserve à force de travail“.

C’est ce que j’ai envie de vous faire passer comme message.

La chance n’est pas une formule magique

Ce n’est pas une formule secrète connue que de quelques privilégiés. La chance ne tombe pas dans votre café ou votre thé un matin pendant votre petit-déjeuner.

Parfois, c’est juste un instant à saisir, une image fugitive, une intuition qui passe. C’est le moment de reconnaître la chance qui est offerte et de s’en emparer. 

La chance passe plusieurs fois

Nous mettons du temps à nous sentir concerné-e. On se dit que ce n’est pas possible que ce soit aussi simple. On a un peu peur de suivre cette impression que l’on ressent.

La chance c’est l’inconnu

Un peu de courage est nécessaire aussi car on ne sait pas toujours où elle va nous mener. 

La chance demande de croire un peu en soi 

On ne sent pas toujours digne de recevoir la chance et elle demande d’avoir un peu confiance. Nous ne sommes pas toujours prêt-e à l’accueillir. On n’y croit pas ou l’on n’y croit plus. On nous l’a déjà fait ce coup là et on ne se fait plus d’illusions.

Réfléchissez bien !

Combien de fois avez-vous laissez passer votre chance ? Et vous vous êtes dit, si j’avais su ! On se console, on dit : je ne pouvais pas savoir. Mais si vous saviez, la petite voix au fond de vous avait prévenu. Vous aviez seulement un peu peur, un peu de manque de confiance et il y a des jours où on a simplement plus le courage.

Nous avons tous des tas de raisons de ne pas voir la chance qui passe sous nos yeux.

Alors la prochaine fois, ce sera peut être dans 5 minutes, ce soir, demain ou lundi prochain, mais promettez moi de la saisir, de la garder et de ne plus la lâcher. 

Prenez soin de vous !

Christine.

P.S. Cet article vous a plu ? Partagez le ! Et si vous avez envie de recevoir mes coups de pouce directement dans votre boîte mail, si ce n’est déjà fait, inscrivez vous ! Un cadeau pour commencer à voir la chance qui passe C’est par ici 

Vous avez envie d’aller plus loin pour en finir avec les matins chagrin. Vous voulez trouver des idées et des solutions pour avoir la force et le courage chaque jour, écrivez-moi ou faites un tour du côté des ateliers !