Quelque chose de plus grand

Une grande première pour moi et du coup pour vous : La lettre à écouter.

 

 

“Les gens qui se mêlaient de votre vie le faisaient pour votre bien et je finis par comprendre que ce qu’ils voulaient, c’était que l’on se conforme à un code de valeurs superficiel” Ernest Hemingway, Paris est une fête

Il arrive parfois dans notre vie de tous les jours de ressentir une énergie fabuleuse. D’un seul coup on ressent l’impression que nous ne vivons pas la vie que l’on devrait. Nous faisons une tâche qui ne nous ennuie pas mais que nous faisons machinalement. Nous avons le sentiment que nous ne sommes pas à notre place et que quelque chose de plus grand, de plus enthousiasmant nous appelle ailleurs. Nous nous sentons à côté de notre vie avec l’énergie pour escalader une montagne.

Nous sommes à un dîner en famille ou entre amis. Nous sommes là physiquement mais notre esprit est ailleurs. Aucune conversation de nous intéresse et les voix nous arrivent presque décalées comme si le son et l’image n’étaient plus synchronisés. Dans ces moments là, on se dit : mais qu’est ce que je fais là ? Ce n’est pas vraiment désagréable, ni ennuyeux mais cela ne nous concerne pas ou plus. Les conversations n’ont aucun intérêt et on connaît par cœur toutes les histoires qui s’y racontent.

Que faire de toute cette belle énergie, cet appel d’un ailleurs que nous ne connaissons pas et dont nous n’avons aucune idée. Nous ne savons pas ce que c’est, ni ce que nous allons en faire. Nous pouvons l’ignorer et se dire que cela va passer. C’est un moment de doute, un passage de la vie où on ne sent pas dans notre assiette. Cela peut arriver. On tourne à vide et notre vie quotidienne n’a plus de sens.

D’autres fois, cette impression persiste, jour après jour. La bouffée d’énergie nous pousse à rêver l’impossible ou l’inconnu que nous n’arrivons pas encore à percevoir. Cette sensation est de plus en plus présente et vous avez du mal à assumer les petits tracas du quotidien, les obligations qui d’habitude ne vous posaient pas de problème.

Que peut-on faire dans ces cas là ? Attendre à nouveau que cela passe même si l’on sait au fond de nous que le malaise est bien là. Cette sensation étrange occupe notre esprit chaque jour un peu plus. Que faire de cet enthousiasme plein de vie qui nous submerge ?

Le souffle nouveau qui s’accompagne d’une vague tristesse ou d’une joie inexplicable est peut être le signe qu’il y a quelque chose à changer. L’inconnu frappe à la porte et demande sa part dans cette vie si bien rangée, si bien ordonnée. Notre être tout entier nous appelle à un peu de fantaisie et de surprise.

Faire quelque chose de nouveau. Trois fois rien. Changer d’itinéraire en rentrant du boulot. Éteindre la télévision et aller faire un tour. Parler à quelqu’un que nous ne connaissons pas. Aller vers les autres. Commencer une nouvelle activité. Visiter un quartier ou une ville inconnus. Changer ses habitudes, celles qui n’ont plus de sens. Et qui c’est, peut être retrouver une vie plus créative, plus proche de qui nous sommes. Il ne faut pas l’oublier, nous sommes des êtres vivants et tout ce qui est vivant est appelé à changer, à évoluer. Alors soyons vivants ne nous laissons pas dévorer par des valeurs qui ne sont plus les nôtres.

Merci d’être là, c’est un bonheur de vous écrire. Prenez soin de vous et de nos désirs. A bientôt !

 

Christine

Réveiller la lumière en soi.

C’est un plaisir de vous accueillir sur le site  lalanternedepapier.com
Si vous avez reçu ce courriel par l’intermédiaire d’un ami et que vous voulez recevoir les publications inspirantes de La lanterne de papier,
abonnez-vous.

Youpi c’est lundi ! La lettre du dimanche qui dégomme la déprime du début de semaine. Ne manquez pas cette publication pour trouver un nouveau souffle et en finir avec le blues du quotidien qui reprend, abonnez-vous !